Le TILT© ou la traque initiatique

 

La traque initiatique est l’art de porter une attention consciente sur tout ce qui s’anime « à l’insu de notre plein gré ». Vous êtes le traqueur, et les formes de votre construction caractérielle qui se jouent de vous sont votre gibier. C’est l’Art de la traque !

J’ai découvert et explorée cette technique au centre parisien de l’E.I.A.B. (Institut Européen de Bouddhisme Appliqué), puis approfondie lors du processus de Transe-analyse avec Imanou Risselard et Pol Charoy, au Centre d’art et d’écologie corporel de Paris…

10 ans plus tard le TILT© est né !

 

A la croisé des chemin entre l’hypnose, la sophrologie, la transe cognitive et modèle de communication, le TILT © est un procédé alchimique d’Enlumination (enluminacïon : “Fait pour un aveugle de recouvrer la vue”) qui parvient à mettre en lumière nos “parts d’ombre” et à les métaboliser en une énergie constructive et disponible, plutôt que destructrice et indisponible. Il offre la possibilité d’accompagner et de résoudre toutes situations complexes, personnelles ou professionnelles, de manière plus légère, efficace, puissante et créative.

Se présentant comme une plongée vers la partie immergée de l’iceberg, notre “partie sombre”, Le TILT © part d’un constat très simple : la relation que nous entretenons avec l’extérieur reflète notre intériorité. Autrement dit, ce que nous voyons chez l’autre ne se trouve pas qu’à l’extérieur de nous-mêmes, mais aussi en nous-mêmes. Et parfois, seulement en nous-mêmes. Ce principe s’applique au quotidien et dans n’importe quel contexte.

En faisant émerger les émotions réprimées et en nous permettant de les réintégrer, cette technique nous aide a aérer les espaces alourdis par les conflits intérieurs et à développer la prise de distance. Notre relation à l’autre et au monde s’en trouve alors radicalement transformée. Le plaisir du jeu en est la clé !

J’utilise cette technique aussi bien lors de mes consultations individuelles qu’en sessions collectives.

Le TILT est un art technique pratiqué dans un milieu différent de celui dans lequel nous évoluons habituellement, aussi est il nécessaire de définir des règles. En effet, au cours d’une plongée les plongeurs doivent être capable d’assurer leur propre sécurité. Une plongée est définie par :

  1. une profondeur
  2.  un temps de plongée
  3.  une durée de remontée
  4.  un groupe de plongée successive

 

Les niveaux de plongée 

  •  Surface

Randonnée avec masque et tubas pour découvrir les fonds sans matériel lourd.

  •  Espace proche – Baptême –

Le Go To Unlight – Découvrir la partie immergée de l’iceberg en restant proche de la surface

  •  Espace médian – Plongeur niveau  ★

Plongeur encadré de l’espace proche à l’espace médian par au moins un Guide de niveau 4

  • Espace lointain – Plongeur niveau ★★

Plongeur encadré dans l’espace lointain, autonome jusque dans l’espace médian (accompagné d’au moins un autre plongeur disposant lui aussi d’une prérogative d’autonomie à cette profondeur)

  • Au delà – Plongeur niveau  ★★★

Dernier niveau technique de plongeur, autonome dans l’espace lointain

  • Niveau 4  – Guide de palanquée :

Constitue une compétence d’encadrement de plongeurs de niveaux 1 à 4 en exploration ( sans enseignement ).

  • Niveau 5 – Directeur de plongée :

Constitue une compétence d’organisation et de supervision de la plongée en exploration (sans enseignement).

  • Niveau 4  – Guide de palanquée :

Plongeur autonome dans l’au delà, constitue une compétence d’encadrement de plongeurs de niveaux 1 à 4 en exploration ( sans enseignement ) .

  •  Niveau 5 – Directeur de plongée :

Plongeur autonome dans l’au delà, constitue une compétence d’organisation et de supervision de la plongée en exploration (sans enseignement).

 

 

L’importance d’une pratique de groupe

Pratiquer en groupe permet tout d’abord de poser des mots sur son vécu, mais aussi de partager une expérience pouvant éventuellement donner lieu, par le principe des neurones miroirs, à une résonance dans le reste du groupe. Par contre, il ne s’agit en aucun cas d’une thérapie de groupe, mais bien d’une expérience individuelle pratiquée collectivement.